En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

P.P.M.S

PPMS Adultes de la communauté scolaire

Par admin jean-lacaze, publié le samedi 27 septembre 2014 16:18 - Mis à jour le mardi 27 septembre 2016 16:24

LIEUX DE CONFINEMENT AVEC LES ELEVES

Deux scénarios possibles :

Le risque encouru laisse un délai de quelques minutes

Le risque encouru est immédiat

Vous êtes

Vous allez

Vous restez dans votre salle
PREFA 1 et 2 Bâtiment B (CDI)
PREFA 3 Self
Salles 51, 52, 53 Self
Self et Bâtiments A et B : ne pas bouger


DANS TOUS LES CAS, SI VOUS ETES DEHORS, EN CHARGE D'ELEVES,
VOUS LES FAITES RENTRER DANS LE BATIMENT LE PLUS PROCHE :
SELF, BATIMENT A ou B

EN CAS D’ACCIDENT MAJEUR NÉCESSITANT LA MISE EN SURETÉ

À L’AUDITION DU SIGNAL D’ALERTE PARTICULIER AU PPMS

  • Si vous avez des élèves en responsabilité, faites-les rentrer dans un bâtiment en dur et gardez-les ; portez secours si besoin.
  • Si vous n’êtes pas en charge d'élèves, rendez-vous immédiatement à la cellule de crise afin que le chef d’établissement vous attribue une mission (renforcement de l’encadrement des élèves, de la cellule de crise, …)
  • La cellule de crise se trouve aux bureaux de la direction.
  • Le directeur de crise désigne un responsable de zone par niveau de bâtiment.


CONSIGNES POUR L’ENCADREMENT DES ÉLÈVES :

  • Rassurez-les
  • Dès l’entrée dans le lieu de mise à l’abri, faites-le aménager (fenêtres et stores fermées, tables et chaises empilées et mises sur les côtés pour faire de l’espace si nécessaire).
  • Faites asseoir les élèves bien groupés par salle (pas de mélange d’élèves) loin des fenêtres en exigeant du calme et de la discipline.
  • Faites éteindre et interdisez l’usage du téléphone portable, voire exigez des élèves qu’ils vous confient leur appareil jusqu’à la fin de l’alerte.
  • Sortez le formulaire de bilan des effectifs de la Malette de première urgence (MPU) et surligner les présents (possibilité de transmission des données à la Préfecture) ; renseignez-vous auprès des présents de toute absence inattendue.
  • Complétez la feuille bilan des effectifs (élèves présents, adultes présents, blessés) et transmettez les données à la cellule de crise via le responsable de zone sans sortir du bâtiment.
  • Organisez et gérez l’attente de fin de crise dans le calme (utilisation de façon adaptée de la documentation et/ou du matériel de la MPU dont calfeutrage éventuel, repérage d’élèves-personnes ressources) ; isolez si possible toute personne manifestant une réaction de panique ou blessée.
  • Rendez compte de l’évolution de la situation à la cellule de crise via le responsable de zone.
  • Filtrez les informations en provenance de la cellule de crise ou émanant du récepteur radio à pile disponible dans la MPU de façon à ne pas déclencher une réaction de panique.
  • La fin d’alerte sera décidée par directeur de crise (chef d’établissement en général).

 

Consignes  « ATTENTAT INTRUSION »

 

  1. On reste dans la salle où  l’on se trouve.
  2. On se cache dans une salle si on se trouve à l’extérieur : les élèves sur le plateau sportif se rendent au gymnase.
  3. Les élèves et les professeurs présents au gymnase se confinent dans les vestiaires et le couloir qui  mène à l’ancien gymnase.
  4. On verrouille les portes de la salle où l’on se trouve.
  5. On se met hors de portée de vue : soit on s’allonge à terre, soit on se regroupe dans l’angle mort de la pièce si la porte est vitrée ( ALTI)
  6. On observe un silence absolu : les portables sont donc éteints.

PAR CONSEQUENT :

  • On ne cherche pas à fermer les portes des bâtiments
  • On ne ferme pas les volets.
  • On ne se barricade pas

L’objectif est en effet d’être le plus discret possible, le plus rapidement possible.

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe